Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCI est @ Vous et Le ZapNet

Toute l'actu vue du web ! Horaires de la quotidienne LCI est @ Vous : 22h40 & 23h40. L@V le Mag : vendredi/lundi, 16h40 ; dimanche, 15h40. Le replay, c'est ici !

LCI est à Vous : Les attendus du 26 juin 2007

Publié le 25 Juin 2007 par blog-lci-est-a-vous in blog-lci-est-a-vous

ImageChef.com - Custom comment codes for MySpace, Hi5, Friendster and moreBonsoir !

Le très attendu iPhone ne sort que vendredi à 18 heures aux Etats-Unis mais certains campent déjà à New York devant les points de vente d'Apple pour être les premiers servis !

Musique, e-mails, cartes des villes et des routes (via GoogleMaps), organizer, photos, Internet et... téléphone (tout de même !), le nouveau joujou de la Pomme croquée en fait baver plus d'un ! Seul problème : son prix... Environ 400 euros pour le modèle de base (4 gigas), sans compter les abonnements (40 dollars pour le téléphone chaque mois, autant pour Internet...) !

Alors certains se désolent déjà... Voici le blues de celui qui ne pourra acheter son iPhone (je vous traduis les paroles après, promis...) :

Qu'est-ce qu'il dit le monsieur ? Il dit ça : Quand je me réveille le matin / Ma première pensée est pour toi / Puis je m'assoie devant mon ordi / Pour voir des photos de ton interface / Puis je réalise que je suis juste un type / Sans aucun sou de côté / Alors, iPhone, je vais devoir t'attendre... / (L'iPhone) Peut surfer sur le web / (L'iPhone) A l'air vraiment bien ! / (L'iPhone) Peut jouer mes chansons préférées / (L'iPhone) M'aidera quand je serais perdu / (L'iPhone) Me rendra sexy ! / (L'iPhone) Me fera me sentir fort... / Ohh, l'iPhone est tout ce dont j'ai besoin / Ohh, mon iPhone... / Je vais devoir t'attendre / Parce que je suis pauvre... / Je suis seul sans toi... Mon iPhone... Touchant, hein ?

Devant tant de fonctionnalités disponibles, d'autres ont imaginé tout ce qu'ils pourraient faire d'autre avec un iPhone vraiment multitasks, vraiment essentiel :

 

Rassurez-vous, vous avez encore un peu de répit avant d'aduler un téléphone... La version européenne de l'iPhone ne débarque chez nous qu'en décembre 2007 !

Mais, c'est bien connu, notre pays ne sombrera pas dans cette folie car les Français sont bien plus intelligents que les Américains ! Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Bill Maher, un présentateur US (sous-titré en français par un gentil YouTuber) ! Dans son émission, "Real Time", Bill n'hésite pas à dire tout le bien qu'il pense de l'Hexagone (ça change de la haine de Bill O'Reilly sur Fox News !) (via suchablog.com) :

Bon, il exagère un peu, c'est sûr, mais d'un coup on se sent plus heureux d'habiter en France, non ? J'ai bien aimé aussi voir Sean Penn qui tente en vain de ne pas pouffer... En tous cas, ça c'est de l'édito bien envoyé ! C'est beau la liberté de ton...

Ce qu'il ne dit pas (mais c'est tout neuf, il ne pouvait pas le savoir), c'est qu'en France on pourrait bientôt abaisser le taux d'alcoolémie au volant de 0,5 à 0,2 g/l. La Sécurité routière australienne, elle, se bat avant tout pour réduire la vitesse... Regardez son dernier spot au message simple : les hommes qui roulent vite ont un problème de virilité... Vous allez comprendre :

"Rouler vite : personne n'en sort grandit", c'est en gros le slogan final... Hi hi hi !

On termine en musique avec un des derniers éléments de la vie quotidienne qui n'avait pas encore eu droit à son tube : le kébab ! Alors certains se sont dit "chiche" et, hop, voilà un clip qui commence à buzzer sur DailyMotion ! Ca s'appelle "Mange du kébab", interprété par LilMaaz : 

La bise ! A demain pour nouvelle sélection dont vos habits garderont l'odeur !

Commenter cet article

ARCHIMBAUD 07/07/2007 12:45

Depuis quelques années, le festival OFF d’Avignon connaît des bouleversements
Les Scènes de Minuit
 


 


Un espace privilégié pour
 

La jeune création
 

Contemporaine
 



 

Depuis quelques années, le festival OFF d’Avignon connaît des bouleversements importants. Ces phénomènes sont dus en grande partie à l’expansion de cet événement : le nombre de spectacles proposés a pratiquement doublé en dix ans, ce festival attirant de plus en plus de projets portés par des compagnies désireuses d’aller à la rencontre d’un public et de professionnels du spectacle (programmateurs, comédiens, metteurs en scènes…) qu’elles pensent ne pas trouver dans leur région d’origine... Cette situation est accentuée par le fait qu’un certain nombre de ces professionnels ne se déplace plus que sur Avignon pour réaliser leur programmation pour l’année à venir.
 


 

Au sein de cette offre culturelle gigantesque, les inégalités sont nombreuses : les petites compagnies porteuses de spectacles autofinancés y côtoient des structures « consolidées » par des partenaires publics ainsi que des productions privées venues présenter au festival des spectacles depuis longtemps à l’affiche dans les théâtres  parisiens.
 

Sur le plan artistique, cette situation a une conséquence regrettable :
 

Les compagnies qui, à Paris comme en province, ont délibérément fait le choix de la création contemporaine et ne bénéficient d’aucune tutelle financière renoncent à tenter une aventure qu’elles jugent risquée, voire infaisable compte tenu du prix de location des lieux du Off avignonnais. Certaines d’entre elles font même le choix de présenter un auteur « classique », dans l’espoir que les ventes de ce spectacle  puissent générer suffisamment de ressources pour financer leur création.
 


 

La découverte de nouvelles formes et de nouveaux créateurs se trouve être  pourtant un des enjeux majeurs d’un festival qui doit, à notre sens, aller au-devant d’un public qu’il n’a pas encore conquis, à savoir une nouvelle génération, passionnée de théâtre, de musique et de danse, et qui « boude » ce festival, principalement pour des raisons financières elles aussi (ce problème  touche maintenant la classe moyenne des plus de 40 ans, dont la durée de fréquentation, pour la majorité d’entre eux, s’est réduit de moitié).
 


 

Depuis trois ans, de nouvelles initiatives ont été prises afin qu’une partie des ressources engendrées par le festival OFF soit reversées à certaines compagnies dans le cadre d’un fonds de soutien.
 

Ce nouveau projet s’inscrit dans cette démarche positive et propose aux compagnies qui défendent la création contemporaine de programmer leur spectacle à minuit dans le cadre d’un contrat de coréalisation.
 

Les projets seront sélectionnés par une Commission composée de professionnels du théâtre. Les Compagnies ne bénéficiant pas (ou peu) d’aides financières ainsi que les projets basés sur des textes d’auteurs moins connus seront privilégiés.
 

Enfin, le tarif d’entrée sera en-dessous des prix habituels du Off (env. 5 €) afin, d’une part, de s’adapter aux ressources d’un public jeune, d’autre part, d’encourager le public à venir découvrir une forme ou un auteur à moindre coût.
 


 

Cet événement, baptisé « Les scènes de minuit », à l’initiative du  metteur en scène Alain Igonet porté par l’association M.A.D créations.
 

                    
 

                                                                                          Président de l’association
 

                     
 

                                                                                                      Franck Archimbaud
0 671 971 381
archimbaud.franck@wanadoo.fr

lololo2007 29/06/2007 10:27

Vous n'avez pas encoe vu la dernière de la Télé belge à propos du roi, c'est énorme :
http://www.dailymotion.com/videos/relevance/search/col+uterus/1
 


 
http://www.youtube.com/watch?v=zUrvXqk0hMQ